L’ACSES, Association des chargés de sécurité en établissement de soins, a pour but de regrouper et d’informer l’ensemble des professionnels concernés de près ou de loin par les obligations de sécurité dans les établissements de soins et médico-sociaux des réglementations en vigueur et de partager les solutions aux problèmes de toute nature liés à la sécurité.

Alain Secoué, Président National de cette association et Responsable Sécurité de l’établissement hospitalier de Chauny participe à l’organisation de ces journées depuis maintenant plusieurs années.
Nous l’avons interviewé à l’issue de son congrès.

Pourquoi Saint-Malo ?
« Il est important pour nous de se déplacer sur le territoire, c’est une association Nationale, nous avons des adhérents partout en France. » indique Mr Secoué. L’Association est née à Dunkerque il y a 24 ans, ces journées d’Etude ont su grandir au fur et à mesure, elles ont commencé par avoir lieu dans des établissements hospitaliers puis dans des Centres de Congrès.
La Bretagne n’avait pas encore accueilli ces Journées. Saint-Malo s’est imposée naturellement aux organisateurs pour son cadre exceptionnel.
La situation du Palais des Congrès au coeur de la ville et face à la mer est une vraie valeur ajoutée. « Quand on est dans les salles, on a l’impression d‘être sur la plage. Cela permet aux organisateurs et participants de joindre l’utile à l’agréable, c’est un véritable atout » ajoute Mr Secoué.
Cet événement ayant lieu depuis plus de 20 ans, les organisateurs ont pu noter qu’il y a un lien entre l’attractivité du lieu où se déroule le congrès et la participation plus ou moins importante à celui-ci.
« En règle générale, le nombre de participants reste relativement stable. Cependant, cette année nous avons eu 25 à 30 personnes de plus que l’an dernier, on peut mettre ça sur le plan de l’attrait touristique mais c’est sans doute aussi lié au programme. En effet, cette année celui-ci collait complétement à l’actualité et était essentiellement axé sur la sécurisation des établissements de soins, non seulement pour se prémunir contre le risque d’attentat mais aussi contre la malveillance. Pour cette édition, nous étions 260 avec les exposants. »

Et les critères de choix du lieu, quels étaient-ils ?

« Tout d’abord la dimension logistique : il nous fallait un lieu en capacité à accueillir notre événement. La situation et l’accès entrent aussi dans les critères de sélection. Enfin, le choix de la Bretagne où nous n’étions encore jamais allés. »
« Les participants venant de la France entière y compris d’Outre-Mer, il fallait un lieu qui soit accessible et Saint-Malo n’a posé aucun problème en ce sens, aucune difficulté n’a été rencontrée. » rajoute-il.
Les aspects logistiques, le cadre, la situation et l’accessibilité ont donc été de véritables critères de choix pour ce congrès, mais pas uniquement. En effet, la capacité à proposer différents lieux pour des excursions et activités annexes pour les accompagnants a également permis à Saint-Malo d’être choisi pour l’édition 2017.

Et cette édition qu’en retiendrez-vous ?

Le savoir-faire de l’équipe : « Rien à dire concernant l’équipe, nous avons été superbement accompagné ! Honnêtement j’ai rarement vu un accompagnement aussi précis, avec quelque chose
de très bien huilé, il y a toujours le personnel qu’il faut, là où il le faut. Nous avons pu faire des points sur l’organisation avant pour que tout soit bien calé, c’est un point fort. Je recommanderai avec plaisir le Palais, c’est hyper agréable, le centre de congrès est à taille humaine, organisation parfaite, les gens étaient tous émerveillés, c’est un centre à conseiller ! » s’enthousiasme Mr Secoué.