La 46ème Conférence Internationale CALPHAD a eu lieu la semaine dernière au Palais des Congrès de Saint-Malo, du 11 au 16 juin 2017.

Le Congrès Calphad rassemble la communauté des scientifiques intéressés par le calcul et la modélisation des diagrammes de phases. Les diagrammes de phases sont des représentations graphiques extrêmement utiles en chimie, science des matériaux et en métallurgie donnant l’état de la matière en fonction de la température, de la pression et de la composition. La technique Calphad permet de décrire mathématiquement ces diagrammes et, dans une certaine mesure, de les prédire pour des systèmes complexes comme par exemple des alliages d’une dizaine d’éléments chimiques différents.

Jean-Marc JOUBERT, Directeur de recherche CNRS (ICMPE, Institut de chimie et des matériaux Paris-Est) et président de cette édition française a accepté de répondre à quelques questions à la suite de son congrès.

Pourquoi avez-vous choisi Saint-Malo pour cette édition ?

« Je suis originaire de Saint-Malo, je savais que c’était un très bel endroit pour organiser un événement et que le Palais Des Congrès se prêtait parfaitement à l’organisation de cette conférence internationale. » nous indique Mr Joubert.

« Plusieurs lieux avaient été envisagés mais lorsque j’ai présenté Saint-Malo, il est vrai que la destination a tout de suite plu et je n’ai eu aucun mal à convaincre mes confrères d’organiser CALPHAD au Grand Large » ajoute-t-il.

Cette conférence internationale qui a lieu tous les ans, tourne sur tous les continents, la précédente édition s’est déroulée au Japon et les prochaines au Mexique, en Suède ou encore Singapour. « Les sites qui accueillent CALPHAD sont, en général, décidés 10 ans à l’avance » nous informe Mr Joubert.

Ce congrès attire des participants qui viennent de tous les pays du monde sur les 200 participants, 26 nationalités étaient représentées avec une forte participations des chinois qui étaient aussi nombreux que les Français.

« C’est une petite communauté dynamique qui, au niveau mondial, rassemble 300 à 400 personnes dont de nombreux étudiants, les gens se connaissent bien, certains viennent depuis plus de 20 ans. »

Cette année, Saint-Malo a donc été choisie pour de nombreuses raisons : « L’emplacement qui est vraiment magnifique, avec la vue sur mer, la situation à la fois dans la salle de restauration mais aussi la salle posters qui était de toute splendeur, l’amphithéâtre qui correspondait exactement à nos attentes tant en terme de capacité que de technologie. Dans un plus grand auditorium nous aurions perdu toute convivialité. Revers de la médaille, ce congrès ayant attiré plus de participants que les éditions précédentes, j’ai dû refuser du monde. Cette année, nous avons eu 80 présentations orales sur 5 jours, nous avons accepté 50% des demandes sur les 160 reçues et avons ramené à 15 minutes le temps de ces présentations qui sont habituellement de 20 minutes. » nous explique Mr Joubert.

Les participants étaient logés dans des hôtels Malouins, tous accessibles à pied du Palais, les étudiants qui bénéficiaient d’une bourse de la conférence étaient tous dans un seul et unique hôtel au cœur des remparts de la ville et ont beaucoup apprécié leur séjour. « En terme de commodité et d’accès tout s’est bien passé, nous avons juste regretté que la ligne LGV avec un temps de parcours Paris Saint-Malo en 2h15 ne soit opérationnelle qu’un mois après notre congrès. » constate Mr Joubert.

Et qu’avez-vous pensé de l’organisation au sein du Palais des Congrès ?

« L’équipe est très sympa, réactive à toutes nos demandes. Ça a très bien fonctionné au niveau technique, les présentations s’enchainaient, on ne pouvait pas perdre de temps entre chaque présentation, donc ça c’était très bien » conclut Mr Joubert.

 

Pour la première fois de leur existence, les JNI, Journées nationales d’infectiologie se déplace en Bretagne et plus précisément dans la Cité Corsaire de Saint-Malo.

Organisées par la Société de Pathologie Infectieuse de Langue Française (SPILF) et le Collège des universitaires de Maladies Infectieuses et Tropicales (CMIT), ces journées rassemblent environ 1600 participants principalement experts et professionnels de santé impliqués dans la prise en charge des maladies infectieuses et tropicales pendant 3 jours.

Pendant ces journées, 25 exposants seront présents et plus de 300 posters affichés en face du Grand Large au Quai Saint-Malo.

40 sessions traitant de l’actualité sur les maladies infectieuses et tropicales rythmeront ces journées dans nos salles vue sur mer : Rotonde Jacques Cartier, Salle du Grand Large, Espace Lamennais mais également dans notre Auditorium Chateaubriand et notre Amphithéâtre Maupertuis ainsi que dans notre Salle Bouvet.

Le Professeur Christian Michelet, Président du Congrès et le Professeur Pierre Tattevin, Président du Comité Régional d’Organisation, sont tous deux Professeurs au CHU Pontchaillou de Rennes.

 

 

 

 

 

Pen Duick – OC Sport a annoncé aujourd’hui la date de départ de la prochaine Route du Rhum. Celle-ci s’élancera de Saint-Malo le 4 novembre 2018 .

La destination ? Pointe à Pitre en Guadeloupe évidemment.

Cette célébre transat qui a lieu tous les 4 ans fêtera cette année son 40ème anniversaire.

La transat accueille  sur la même ligne de départ les skippers professionnels et les amateurs. Le temps d’un face à face avec l’océan où l’intensité de la course se mêle à la richesse de l’aventure humaine, elle met des visages anonymes et des grandes figures sur un même pied d’égalité. De quoi écrire parmi les plus belles pages de la course au large.

Le dimanche 4 novembre 2018, ils devraient être autour de 100 solitaires à s’élancer au large de Saint-Malo pour célébrer les 40 ans de l’épreuve. Fidèle à ses valeurs d’ouverture, la Route du Rhum-Destination Guadeloupe accueillera tous les voiliers à partir de 39 pieds. Petite nouveauté pour cette édition anniversaire, les concurrents se répartiront en six classes, contre cinq en 2014. Les Ultimes et leurs têtes d’affiches seront bien évidemment présents à Saint-Malo, tout comme les IMOCA et leurs skippers tourdumondistes, ou encore les Class40 offrant ce savoureux mélange de coureurs professionnels et d’amateurs. A ces trois catégories répondant à des règles de classe strictes ou défiant toutes les dimensions, il faudra désormais en rajouter deux sans lesquelles l’épreuve ne serait pas ce qu’elle est. Ils étaient pour certains de la première édition, en 1978, à l’image des sisterships du petit trimaran jaune de Mike Birch, premier vainqueur. Autant dire qu’ils sont une part de l’Histoire de la Route du Rhum-Destination Guadeloupe et qu’ils portent en eux l’essence même de cette « transat de la Liberté » voulue par Michel Etévenon. Les bateaux de la catégorie Rhum se diviseront désormais en deux familles, les multicoques d’un côté et les monocoques de l’autre, offrant aux amoureux de la course, à ceux qui s’y préparent comme on s’apprête pour un rendez-vous galant, des retrouvailles attendues tous les quatre ans

ULTIME Multicoques LHT ≥ 60 pieds sans limitation de taille

MULTI50 Multicoques en conformité avec les règles Multi50

IMOCA Monocoques en conformité avec les règles IMOCA

CLASS40 Monocoques en conformité avec les règles Class40

RHUM Multicoques LHT ≥ 39 pieds et < 60 pieds et ne pouvant entrer dans une classe définie ci-dessus

RHUM Monocoques LHT ≥ 39 pieds et ne pouvant entrer dans une classe définie ci-dessus

Pour former une classe, il faut qu’elle compte au minimum 5 bateaux.

Site internet de La Route Du Rhum

Quelques photos des éditions passées ci-dessous :

 

 

Avec plus de 100 manifestations organisées par an, accueillant 120 000 visiteurs dont 40 000 congressistes Le Palais du Grand Large de Saint Malo est un acteur incontournable du tourisme d’affaires de Bretagne.

Stage – Durée de 6 mois – CHARGE(E) DE PROJET

MISSIONS :

Rattaché au Service Production, le/la stagiaire aura les missions suivantes :

 

Dans le cadre du stage : chacune des phases ci-dessus sera abordée pas à pas, le but étant que chacune d’elle ait été appréhendée en fin de stage.

MISSIONS :

Suivi du dossier jusqu’à la réalisation du projet :

Réalisation des devis et rédaction des documents contractuels : Utilisation de l’outil GPS (gestion du planning et des prestations).

Réunions préparatoires avec les organisateurs

Coordination des services internes : Accueil / Logistique / Régie / Centrale de réservation hôtelière et gestion de congrès…

Coordination des prestataires externes : Traiteurs / Prestataires techniques / Standiste / Animation / Transports / Excursions / Déco etc…

Gestion des expositions : Création de plans d’expositions et d’aménagement d’espaces sur logiciel Draftsight,

relations avec les exposants …

Élaboration de la Fiche technique de l’événement

Supervision sur le terrain

Établissement de la facture et du Compte d’exploitation

Dans le cadre du stage : chacune des phases ci-dessus sera abordée pas à pas, le but étant que chacune d’elle ait été appréhendée en fin de stage.

 

PROFIL :

Niveau Bac + 3 – Bac + 5

Ce stage s’adresse à une personne faisant preuve d’autonomie, de rigueur et ayant un sens de l’écoute développé. Dans l’idéal, une première expérience dans l’événementiel et/ou le tourisme serait appréciée.

Ce stage conviendra à une personne ayant la volonté de travailler en équipe, au sein d’une organisation délivrant en permanence un service-client d’un haut niveau de qualité.

 

Stage à partir de septembre 2017 pour une durée de 6 mois

Temps de travail hebdomadaire : 35h/ semaine

Poste basé à Saint Malo

Intitulé du stage : Chargé(e) de Projet

Candidatures (CV + lettre de motivation) à adresser à :

ablondel@legrandlarge-congres.com

 

Le Congrès MemPro organisé par l’INRA débute aujourd’hui au Palais des Congrès de Saint-Malo jusqu’à vendredi.
 

Cette 6ème édition proposera des conférences qui se succèderont dans notre Amphithéâtre Maupertuis autour des thèmes suivants : l’Agroalimentaire, la Chimie et l’Energie, la Bio-Santé et l’Eau et l’ Environnement . Une partie exposition est également prévue dans la Rotonde Surcouf, vue sur mer ainsi que dans nos Salles Vauban.

Effervescence au Palais des Congrès de Saint-Malo pour l’ouverture, depuis ce matin, du Festival Étonnants Voyageurs aux écoles et collèges.
Le soleil et la bonne humeur sont au rendez-vous.
L’ouverture au grand public se fera samedi, soyez patients !




Étonnants Voyageurs, Festival International du Livre et du Film commence cette semaine au Grand Large à Saint-Malo.

Ci-dessous quelques photos du montage qui a débuté fin de semaine dernière.

Née d’une rencontre, la première édition du festival a eu lieu les 25, 26 et 27 mai 1990 et depuis 27 ans, ce festival à lieu chaque année et réuni 250 auteurs du monde entier, permet 300 rencontres, débats, lectures et propose 100 films et documentaires , 10 expositions, 25 lieux et 9 salles de projection, 3000 m² d’espace librairie, 5 jours de festival jeunesse.
Il n’y avait pas meilleure ville que Saint-Malo, véritable symbole de l’ouverture sur le monde et du voyage pour y installer ce festival.

 

L’un des plus grands festivals littéraire français actuels :

Des auteurs venus des quatre coins de la planète, romanciers, essayistes et bédéistes rattachés à tous les genres, aux multiples façons d’appréhender et de raconter le monde dans lequel nous vivons, se rassemblent pendant trois jours à Saint-Malo. Des plus grands noms aux nouveaux venus, tous sont conviés à débattre, rencontrer leur public et échanger sur les thématiques du festival.

 

Un grand festival de cinéma :

Documentaires, fictions : plus d’une centaine de projections ont lieu chaque année dans neuf salles, ainsi que des rencontres passionnées entre réalisateurs et écrivains… L’occasion chaque année d’explorer en image les thématiques du festival et de développer de nouvelles passerelles entre cinéma et littérature.

Un festival jeunesse

Deux journées scolaires, un concours de nouvelles national et un festival qui, durant trois jours, rassemble les plus grands noms de la littérature jeunesse et de la B.D. : des rencontres, des ateliers avec les illustrateurs, des expositions, et un spectacle… pour que l’événement soit aussi une fête de la littérature pour les tous petits et les adolescents.

La mer : au rendez vous de l’aventure

Depuis des siècles à Saint-Malo, l’esprit du voyage se conjugue avec l’appel du large. Ici se sont illustrés écrivains, photographes, cinéastes, peintres de la marine. La mer : un continent à toujours explorer. Et à rêver. Parce qu’elle concentre tous les désirs d’ailleurs, elle est invite au voyage, l’espace même de l’aventure littéraire.
Par le nombre d’auteurs, de marins, d’artistes et de scientifiques présents, par le nombre de films projetés, d’éditeurs représentés, d’expositions et de rencontres, la plus grande manifestation de France consacrée à la mer.

De grandes expositions

Façonner la matière, la manipuler pour mieux montrer le monde et de quoi il se compose. Chaque année, de nombreux artistes sont conviés à exposer leurs œuvres durant le festival, afin de contribuer par leur regard d’artiste à une interprétation résolument aventureuse de ce qui nous entoure. Entre l’espace dédié à la jeunesse et les grandes expos, de la sculpture à la peinture en passant par la bande dessinée, les publics de tous âges peuvent ainsi arpenter de nouvelles perspectives…

Site internet du Festival pour plus d’informations : ici

 

À Saint-Malo, en Bretagne, la semaine européenne du développement durable dure plus qu’une semaine ! L’événement prend une ampleur considérable, avec de multiples animations et des sensibilisations pour les jeunes. Et ça commence vendredi.

Pour la troisième fois, la Ville a dit banco à la Semaine européenne du développement durable, du 29 mai au 5 juin. À Saint-Malo, elle débutera dès vendredi. Cette année, la thématique tourne autour de trois pôles : déchets, transition énergétique et alimentation durable. Quatre comités de quartier entrent également dans la danse pour compléter les animations. Saint-Malo Agglomération a pris de l’avance pour célébrer la manifestation qui entend sensibiliser tous les habitants de l’agglo et plus spécialement les jeunes.

Plus d’informations sur Le Telegramme

 

Retour sur le Salon des Blogueurs de Voyage #WAT17 qui a eu lieu les 13 et 14 avril dernier à Saint-Malo à travers 2 blogueuses qui ont pu participer à ce salon.

Le Salon des Blogueurs de Voyage a vu le jour en 2014 et a lieu tous les ans. Crée par We Are Travel, il permet de favoriser les rencontres et échanges entre blogueurs et professionnels du tourisme.

Ils étaient 75 lors de la première édition du salon à Cannes en 2014, 120 à Ajaccio en 2015, 175 à Bruxelles en 2016 et cette année c’est 250 blogueurs qui se sont déplacés des 4 coins de la France pour assister à ce salon unique à Saint-Malo.

Au programme de cette édition :  conférences, workshops, speed meetings, soirées & afterworks de quoi visualiser tout ce qu’il est possible de faire en Bretagne et surtout à Saint-Malo.

Soirée à l’aquarium de Saint-Malo, hébergement dans différents hôtels Malouins, soirée dans une demeure de Corsaire, chasse au trésor dans la Cité Corsaire etc.

Retrouvez 2 témoignages de blogueuses qui racontent leur passage en Bretagne :

Témoignage Ti Piment

Témoignage Trip Style Blog

Ainsi qu’une petite vidéo réalisée par Ti Piment :

la 26ème édition du Tour Auto Optic 2000 est lancée !

Le départ des 230 voitures a eu lieu ce matin à 6h00 à Paris, les concurrents passent par Le Mans pour terminer cette première étape à Saint-Malo.
Les 1180 participants pourront alors profiter d’une soirée au Grand Large, face à la mer pour ensuite reprendre la route demain matin.
Plus d’informations ici