Anglais
Une question ? Besoin d'un devis ? Contactez-nous au 02 99 20 60 20 ou Demander un devis

Contactez-nous
au 02 99 20 60 20
ou par email

Quai des Bulles au Grand Large, après rénovation, une première.

< Retour aux actualités

Les 26, 27 et 28 octobre prochain, le Festival de la bande dessinée et de l’image projetée Quai des Bulles prendra place au Palais des Congrès de Saint-Malo, dans des espaces entièrement rénovés.

 

Pour sa 39ème édition, c’est un peu une première pour Quai des Bulles qui sera le premier événement à se dérouler dans un Palais des Congrès flambant neuf et entièrement repensé.

« Nous serons le premier grand événement à y être accueilli. C’est à la fois une grande inconnue et un grand honneur », sourit Georges Coudray, président de l’association. Un challenge aussi, « côté organisation, nous devrons imaginer une nouvelle gestion des flux de visiteurs ».

 

Un peu d’histoire.

 

Crée en 1981, ce festival a su prendre une ampleur considérable au fil des années à Saint-Malo. Dès sa 3ème édition il s’est installé au Grand Large et accueillait déjà plus de 5 000 visiteurs.

 

C’est 11 ans plus tard, en 1992, que l’association Quai Des Bulles voit le jour, son festival s’apprête alors a devenir un des plus grands festivals Français de bande dessinée. Depuis 2010, le festival s’étend dans la ville et se diversifie en proposant des expositions, rencontres, animations etc. L’association propose aussi des  formations à destination des professionnels des métiers du livre (depuis 2002) ou encore ateliers à destination des scolaires et maison d’arrêt depuis 2007.

 

Une édition 2018 qui a su faire ses preuves.

 

L’édition 2018 a attiré près de 35 000 visiteurs, soit une baisse par rapport au 41 000 visiteurs de 2017, mais plus que prévu pour une année de Route du rhum.

695 auteurs ont été accueillis en 2018. Côté exposants, ils étaient 167, dont 107 éditeurs et 13 librairies. Quai des Bulles a aussi reçu 1 500 scolaires et 109 médias. Sa trésorerie lui permet « d’assurer l’avenir sereinement », avec 72 000 € de fonds propres et une trésorerie de 58 000 €.

En 2018, l’association proposait une exposition exceptionnelle à la chapelle Saint-Sauveur : Chapeau bas, Spirou ! du 1er juillet au 3 novembre. 17 027 visiteurs s’y sont pressés, « moins que pour Gotlib de 2013. Sans doute la conséquence d’un été très ensoleillé, qui n’incite pas à s’enfermer dans une chapelle » précise Mr Coudray.

 

2019, sous les meilleurs auspices

 

Des indicateurs permettent d’envisager une bonne édition. Parce que les années sans Route du Rhum, Quai des Bulles se déroule durant les vacances, mais aussi parce que le Palais du Grand Large, rénové ouvrira pour la toute première fois ses portes.

En attendant l’édition 2019 de Quai des Bulles, les 26, 27 et 28 octobre, l’affiche, réalisée par Marion Montaigne, qui a signé l’album Dans la combi de Thomas Pesquet, sera révélée en juin.

 

Édition 2018 au Grand Large

source : Ouest France